Côte d’Ivoire Electricité : quatre mois après le rationnement, une courbe de tendance localisée

Entre mai et juillet 2021, la Côte d’Ivoire a connu une période de coupures d’électricité récurrentes.

En cause, la centrale thermique d’Azito et une saison des pluies timide qui n’auront pas permis de produire ni de fournir les populations à hauteur de leurs attentes.

Rapidement, la Compagnie ivoirienne de l’électricité (CIE) établit un programme de rationnement de l’électricité par zone ainsi qu’un site web informant les citoyens de l’impact local.

Ce programme ambitionne de minimiser les désagréments subis par les populations dans tout le pays.

Quatre mois après...

Le 03 août 2021, le Ministre ivoirien en charge de l’énergie annonce la fin officielle du rationnement de la fourniture d’électricité pour les ménages et les unités industrielles.

« Le rationnement de l’électricité est terminé depuis le 09 juillet 2021. Il n’y a plus de rationnement d’électricité en Côte d’Ivoire. Nous avons pris des mesures pour que cela ne se reproduise plus »

Source : www.gouv.ci

Une relevé quotidien effectué dans la zone Cocody-Riviera 2 du 1er mai au 24 août 2021, retrace les grandes tendances sur la période.

Ainsi, il est noté que :

  • La fourniture d’électricité a été interrompue par zone, de façon alternée sur des plages de 6h, de 06h à 12h ou de 12h à 18h ;
  • 2952 heures se sont écoulées entre le début et la fin du relevé soit 123 jours ;  
  • 92h46 minutes d’interruption ont été constatées sur la période.

Difficile mois de mai 2021

En juillet 2020, la Banque Mondiale indiquait que la Côte d’Ivoire, avec une puissance installée de près de 2 230 mégawatts, couvrait entièrement sa demande intérieure et dégageait un excédent d’environ 10 % qu’elle exportait dans la sous-région, comparant ainsi les 34% de couverture de la population dont bénéficiait le pays en 2013.

Au mois de Mai 2021, le contraste flagrant et le désarroi des populations face aux coupures récurrentes d’électricité laissaient les analystes perplexes :

  • 06h et 22 minutes le 07 mai ;
  • 08h et 22 minutes le 18 mai
  • 10h et 07 minutes le 20 mai ;
  • 07h et 12 minutes le 25 mai
  • 06h et 16 minutes le 27 mai.

Soit 5 dates au delà des 6 heures attendues.

Rationnement du mois de mai 2021

Néanmoins, force est de reconnaitre que la CIE a tenu tous ses engagements :

  • 31 jours sur le mois, soit, en raison de l’alternance, 93 heures d’impact potentiel ;
  • Seules 50h et 29 minutes de coupure d’électricité ont été constatées ;
  • Soit 3h et 28 minutes d’interruption quotidienne.

Le mois de mai 2021 n’aura vu que 54% de temps de coupure attendu effectivement réalisé

Decroissance et retour à la normalité

Selon les prévisions de la CIE, le retour à la normale se fera au mois de juillet 2021 et la saison des pluies.

En parallèle, elle mène les travaux pour renforcer les centrales électriques et augmenter la production avec pour objectif, l’atteinte d’une capacité d’environ 4000 MW à fin 2030.

A nouveau, la CIE aura tenu ses engagements :

  • En moyenne, 1h35 minutes de coupure  quotidienne sur la période ;
  • De 31h et 20 minutes d’arrêt en juin, seules 5h et 39 minutes ont été constatées en juillet 2021 ;
  • Sur les 24 jours du mois d’août 2021,  19minutes et 53 secondes de coupure quotidienne sont à observer.

Ambitions

Carte du réseau CIE

La Côte d’Ivoire ambitionne d’être le leader régional de la transition énergétique et la plaque tournante du secteur de l’énergie en Afrique de l’Ouest.

Pour cela, le gouvernement a mis en place un plan d’investissement d’un montant d’environ 7 000 milliards de Francs CFA.

L’objectif affiché pour la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) est d’arriver à une capacité de production installée de 4 000 MW en 2030 pour un raccordement de 100 % de sa population d’ici 2025.

 Au plan opérationnel, la CIE a décliné sa nouvelle stratégie (NEC) visant à fortement impacter la satisfaction de ses clients autour de trois promesses fortes :

  • Une meilleure expérience client ;
  • Une meilleure prise en charge clients ;
  • Un accompagnement clients dans la maîtrise de leur consommation d’énergie.

Ainsi, dans son rapport annuel 2020, la CIE présentait sa vision 2021-2023 en tant que partenaire privilégié de la population et de l’Etat ivoirien dans la fourniture de services énergétiques à travers les objectifs stratégiques suivants :

  • Garantir la disponibilité d’une énergie électrique de qualité, à tous, sur toute l’étendue du territoire ;
  • Mettre en œuvre le nouvel engagement client (NEC) pour une expérience client de référence ;
  • Respecter les obligations contractuelles ;
  • Assurer une bonne gestion des risques et être une référence en matière de responsabilité sociétale et environnementale ;
  • Maintenir une rentabilité nécessaire à la pérennisation d’une politique sociale ambitieuse.

A la faveur de la politique d’adaptation menée (uniquement sur les bases des constatations ci-dessusentre mai et août 2021 pour assurer une disponibilité électrique aux ivoiriens , les compliments peuvent être de rigueur.